Radar héliporté ORCHIDÉE

 

C'est en 1970 que l'Armée de Terre lance les premières études d'un radar d'acquisition d'objectifs héliporté pour compléter l'action des RASIT et RATAC. C'est le Service d'études et de fabrications pour les Transmissions (SEFT) qui est en charge du dossier.


En 1976 le développement exploratoire est démarré. 


En 1981 un vol expérimental est réalisé avec un Super-Frelon.

En 1986 est mis en chantier le programme ORCHIDÉE (observatoire radar cohérent héliporté d’investigation des éléments ennemis), comportant l’expérimentation d’un radar portant à 75 kilomètres, de son système d'exploitation intégré dans une cellule d'hélicoptère Puma, des stations d'exploitations au sol et de la transmissions des données.

Le programme passe sous la responsabilité de la DCAé/STPA (Direction des constructions aéronautiques/Service technique des programmes aéronautiques) le SEFT gardant la maîtrise du programme de radar dont le développement à été confié à la société LCT.

Le système pré-ORCHIDÉE participe, de 1986 à 1989, à de nombreuses expérimentations de l'OTAN, conjointement avec les prototypes JSTARS (Etats-Unis) et ASTOR (Royaume Uni) 

Les premiers vols du prototype Orchidée ont lieu en juillet 1990. Les industriels en charge sont désormais Eurocopter pour la celluele et l'intégration aéronautique du système, ESD pour la liaison de données et les stations-sol et LCT (devenu ensuite LCT/AR puis absorbé par Thomson avant de devenir Thalès).

Le ministère de la Défense met fin au programme et aux expérimentations le 1er août 1990. Les coûts d'acquisition, de possession et d'exploitation du système semblent excessifs aux décideurs, tant politiques que militaires.

Le 2 août 1990 l'armée de Saddam HUSSEIN envahi le Koweït… En janvier 1991 le démonstrateur est déstocké, "up-daté" et expédié, toutes affaires cessantes, en renfort du dispositif Daguet.


Entre février et mars 1991, 28 missions d'observation – dont 10 nocturnes – sont réalisées. Les renseignements recueillis sont un facteur important de la réussite de la percée de la Division Daguet… Parmi ces missions, le système dirigea plusieurs attaques d'hélicoptères Apache contre des colonnes irakiennes se déplaçant loin derrière la ligne des contacts.  Guidés par le radar, les Apache dont le radar ne pouvait détecter une cible qu'à moins de 10 kilomètres, effectuèrent des attaques particulièrement efficaces au point que le général Schwarzkopf se félicita de l'efficacité du système ORCHIDÉE.

Le programme est donc relancé, sous une forme simplifiée et plus autonome, sous la désignation d'HORIZON (hélicoptère d’observation radar et d’investigation sur zone). Quatre Cougar HORIZON seront pris en compte par l'Armée de Terre et exploités par une Escadrille spécialisée du 1er RHC de Phalsbourg, placée pour emploi à la disposition de la Brigade de Renseignement.

 

SITE DAGUET

2ème R.E.I.

Caserne Colonel de CHABRIERES

57, rue Vincent Faïta

30 972 Nîmes Cedex 9

 

site.daguet@gmail.com 

 

Tel: +33 (0) 466 023 188

 

 

NOMBRES DE VISITES

depuis la création du 1er site

un compteur pour votre site

Partager ce site :